Posts Tagged ‘valeurs’

h1

Un cadeau de valeur…

14 janvier 2010

cadeauNous voilà tous et toutes de retour au travail pour amorcer cette nouvelle année! Pour l’occasion, j’avais envie de vous offrir un cadeau! Un cadeau qui pourra transformer votre expérience-employé ou celle de votre organisation.

J’avais envie de vous offrir un «présent» qui dure longtemps, personnalisé et utile. Sans me tromper je peux affirmer que celui auquel j’ai pensé vous servira quotidiennement tant dans votre vie personnelle que professionnelle. Il vous permettra d’orienter vos choix, de guider vos actions et de renforcer votre leadership. J’avais envie de vous partager ce qui, pour moi, a fait une grande différence dans ma vie et continue de le faire.

Je vous offre un exercice, une méthodologie qui vous permettra d’identifier, de définir et de prioriser vos valeurs. C’est un exercice que je propose régulièrement dans le contexte de mes formations et qui gagne à être refait ou validé annuellement afin de s’assurer que nous demeurons centrés sur les choses les plus importantes.

Read the rest of this entry ?

Publicités
h1

Quelles conditions les entreprises doivent-elles mettre en place pour favoriser l’engagement ?

17 décembre 2009

Pour faire suite à mon dernier billet qui résumait une partie de l’entretien fort inspirant que j’ai eu avec Christian Vanderberghe, voici ce dont il m’a fait part concernant les conditions à mettre en place afin de favoriser l’engagement si précieux de ses employés.

Les construits qui jouent un rôle central dans le développement des attitudes d’engagement au travail sont :

  • le soutien organisationnel perçu
  • la justice organisationnelle
  • le processus d’échange supérieur-employé

Le soutien organisationnel perçu

L’entreprise doit mettre en place des pratiques de gestion qui valoriseront le soutien émotionnel offert aux employés dans l’exercice de leurs fonctions. De plus, il conviendra d’accorder aux gestionnaires un espace-temps suffisant qui favorisera le développement de la « relation humaine » ou l’attachement avec ses employés. Les pratiques de reconnaissance sont nécessaires à l’engagement car elles témoignent de l’appréciation et de la considération de l’entreprise envers ses employés. On fait principalement référence aux pratiques de gestion non-monétaires.

La justice procédurale

La pratique d’une justice procédurale est une autre condition très importante pour créer de l’engagement. Les procédures et processus reliés au personnel doivent être perçus justes et équitables. Pour ce faire, on doit s’assurer qu’ils soient communiqués avant leur mise en application de façon transparente et qu’ils soient prévisibles afin qu’ils permettent une responsabilisation des gens concernés. Par exemple, les conditions pour l’obtention d’une promotion auront avantage à être connues et comprises à l’avance par les parties intéressées pour ne pas susciter de désengagement. Je peux mieux accepter une décision déplaisante si j’en comprends le rationnel et ce qu’il me faudra faire pour corriger la situation.

Read the rest of this entry ?

h1

Si on tue le rêve, on tue les gens…

10 décembre 2009

Il y a de ces rencontres qui nous inspirent et nous redonnent du gaz dans les bottines! Ma rencontre vendredi dernier avec Christian Vanderberghe, titulaire de la  Chaire de recherche du Canada en gestion de l’engagement et du rendement des employés, a été l’une d’elles.

Fort inspirant, M. Vanderberghe m’a généreusement fait part d’importants constats en matière d’engagement des employés. Je vous résume une partie de cet entretien.

L’engagement suppose un lien émotif

Il est maintenant largement démontré que les attitudes et le comportement des employés au travail influencent la productivité des organisations. Il est donc fondamental de savoir comment développer les attitudes au travail qui profiteront à la fois aux organisations et à leurs employés.

Susciter l’engagement des employés signifie tisser des liens et créer un sentiment d’engagement affectif envers l’entreprise.

Deux types d’engagement

Il existe 2 types d’engagement. Le premier type est d’ordre plus instrumental; l’employé reste chez son employeur parce qu’il est satisfait de sa rémunération, des avantages et des bénéfices ou y demeure par défaut car il n’a pas encore trouvé un autre job. Il est présent mais ne contribue pas réellement.

Le deuxième type plus optimal relève du cœur, c’est une forme d’attachement et d’engagement plus émotif. Celle-ci procure un état psychologique favorable aux déploiements des énergies et au maintien de la motivation.

Read the rest of this entry ?